Programmes 2015 – Cycle 1

programmes cycle 1

Programmes simplifiés du cycle 1

Je vous propose une version simplifiée des programmes de 2015 pour le cycle 1 de la Très Petite Section (TPS) à la Grande Section (GS) de Maternelle.

Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions

Oser entrer en communication

  • Communiquer avec les adultes et les autres enfants en se faisant comprendre.
  • Dire de mémoire et de manière expressive plusieurs comptines et poésies.
  • Développer le statut de locuteur et d’interlocuteur et participer à la communauté langagière.
  • Participer en répétant seulement (comptines…).
  • Participer à la tâche langagière en répétant les paroles d’un pair.
  • Prendre la parole pour répondre à une question.
  • Quitter le regard de l’enseignant pour regarder son (ses) interlocuteur(s) ; parler pour être entendu (force et articulation).
  • Endosser des postures de locuteur/interlocuteur : accepter les tours de parole, attendre pour prendre la parole ; écouter ses pairs.
  • Prendre en compte son (ses) interlocuteur (s) dans le système d’énonciation (je, tu, il/elle, vous, nous …).
  • Répéter, insister, transformer, adapter, reformuler son propos pour être entendu et compris.
  • Participer à la régulation de l’avancée du propos du groupe pardes formules comme « 0n l’a déjà dit … ».
  • Coopérer en complétant, en ajoutant des éléments, en s’opposant aux propos de ses pairs.
  • Faire usage de son statut de locuteur/interlocuteur à l’intérieur du groupe par des régulations verbales des prises de paroles accordées.
  • Récapituler ce qui vient d’être dit à la demande de l’enseignant.
  • Se distancier en comprenant et commençant à faire de l’humour.

Comprendre et apprendre

  • Expliquer comment il opère en situation de réalisation en énonçant quelques mots clés décrivant son action et/ou les manières.
  • Expliquer comment il opère en situation de réalisation en décrivant chacune des actions.
  • Expliquer comment réaliser quelque chose après l’avoir effectué en s’appuyant sur des traces de l’activité (productions, maquette, photos, dessins…) en listant des actions et/ou des manières de faire.
  • Expliquer comment réaliser quelque chose après l’avoir effectué en s’appuyant sur des traces de l’activité (productions, maquette, photos, dessins…) en enchaînant le déroulement des actions.
  • Interpréter son activité au vu du résultat produit.
  • Interpréter une réussite/ un échec en expliquant les causes ou en expliquant les conséquences d’une activité, de l’utilisation d’un outil.
  • Anticiper le résultat d’une action, d’un geste, d’une procédure.
  • Relater ou décrire
  • Décrire en faisant la liste d’éléments constitutifs ; matériaux, matériels, propriétés, qualités….
  • Relater une succession d’événements organisés.
  • Relater une succession d’actions pour décrire un parcours, une procédure, une technique….
  • Relater une succession de lieux pour décrire un itinéraire, un déplacement.
  • Rapprocher par les points communs ou contraster par les points de différences ….
  • Situer les uns par rapport aux autres les éléments composant une image, un motif, un objet pour donner à voir (construction d’une image mentale) en s’appuyant sur des photos, des dessins, des schématisations.
  • Décrire pour anticiper une installation, une organisation….
  • Raconter
  • Raconter des actions vécues par le personnage central en manipulant le matériel à disposition : marottes + décor ou en tournant les pages de l’album.
  • Raconter en faisant parler les personnages en utilisant des marottes.
  • Alterner récit et dialogues en introduisant correctement les dialogues et nommant la personne/personnage qu’il fait parler.
  • Enchainer les actions et les émotions des personnages pour retracer tout le scénario et l’intrigue de l’histoire.
  • Utiliser le système des temps approprié : imparfait, passé simple (il prendit, il prenda …) dans le récit.
  • Enchaîner judicieusement les phrases avec des connecteurs adaptés et variés (les noter).
  • Raconter une histoire en randonnée en inventant un nouvel épisode crédible à partir d’un nouveau personnage, ou d’un nouvel élément.
  • Inventer une histoire à partir de quelques éléments (images/ objets…) ou à partir des illustrations d’un album non connu.
  • Nommer des objets, du matériel, des matériaux, des personnes, des rôles.
  • Nommer des actions, des gestes.
  • Nommer des propriétés, des qualités, des effets produits.
  • Nommer des relations spatiales, temporelles et logiques.
  • Décrire, décomposer
  • Lister, énumérer les éléments caractéristiques de formes, d’objets….
  • Situer les uns par rapport aux autres les éléments composant une image, un objet … pour donner à voir (construction d’une image mentale).
  • Situer dans l’espace personnes, objets et actions.
  • Situer dans le temps les actions, les évolutions.
  • Orienter un trajet dans l’espace.
  • Comparer, contraster, rapprocher
  • Rapprocher par les points communs (éléments ou caractéristiques).
  • Contraster par les points de différences (éléments ou caractéristiques).
  • Apprécier des écarts (plus/moins /le meilleur /le pire …).
  • Classer, catégoriser en utilisant des termes génériques (fruits, légumes, véhicules …).
  • Opposer des caractéristiques par l’utilisation de mots contraires.
  • Expliquer
  • Justifier un choix, une décision, une action, un comportement ….
  • Expliquer un déroulement.
  • Dire les manières de….
  • Expliquer les causes, les conséquences, la condition.
  • Dire les procédures pour faire, pour jouer.
  • Anticiper, se projeter
  • Prévoir une installation, une organisation.
  • Prévoir une succession d’actions, d’activités.
  • Prévoir des résultats, des effets, des évènements, des actions, des réactions.
  • Prévoir une procédure de réalisation.
  • Interpréter
  • A partir de sa propre expérience ou de son savoir, évoquer une émotion, un fait, une sensation, une action à partir d’œuvres musicales ou visuelles, de danses, de jeu de mimes.
  • A partir de sa propre expérience ou de son savoir, justifier la reconnaissance d’une émotion/sensation dans un mouvement, une mélodie, une représentation.
  • A partir de sa propre expérience ou sde son savoir, modifier légèrement une règle, une histoire, un rôle.
  • A partir de sa propre expérience ou de son savoir, imaginer les raisons de….

Echanger et réfléchir avec les autres

  • S’exprimer et se faire comprendre dans un langage syntaxiquement correct et précis.
  • Utiliser des « mots phrases ».
  • Juxtaposer deux mots pour se faire comprendre.
  • élaborer des phrases avec un groupe nominal simple (i pour il) et un groupe verbal simple ou dans des structures simples : il faut, c’est ….
  • élaborer des phrases déclaratives simples autour d’un groupe nominal et d’un groupe verbal.
  • élaborer des phrases plus longues avec expansion du groupe verbal : COD / COI.
  • élaborer des phrases plus longues avec expansion du groupe nominal : adjectif / relative/ complément du nom.
  • élaborer des phrases plus longues avec GN + GV + complément de phrases : compléments circonstanciels (temps, lieu, cause…).
  • élaborer des phrases complexes avec propositions subordonnées.
  • S’appuyer beaucoup sur des verbes très fréquents (dire, faire, mettre, aller, prendre, avoir, être…) et des pronoms pour s’exprimer.
  • S’emparer du vocabulaire donné en classe et l’utiliser à bon escient dans les tâches langagières.
  • Corriger, reprendre son propos pour remplacer un mot par un autre plus précis, plus expert.
  • Employer un vocabulaire de base (vie quotidienne à l’école) suffisamment développé pour être précis dans ses prises de parole et dans les activités ordinaires de la classe.
  • Réutiliser dans un autre contexte les mots appris dans un certains contexte, en classe.
  • Utiliser régulièrement des adjectifs et des adverbes pour spécifier son propos.
  • Utiliser des connecteurs logiques, temporels.

Commencer à réfléchir sur la langue et acquérir une conscience phonologique

  • Repérer les régularités dans la langue à l’oral en français. Manipuler des syllabes.
  • Discriminer des sons (syllabes, sons voyelles ; quelques sons –consonnes hors des consonnes occlusives).
  • Manipuler des syllabes.
  • Réfléchir sur les unités sonores de la langue en se détachant du sens des mots.
  • Synchroniser le débit de la comptine ou jeu de doigts récité avec la gestuelle associée.
  • Réciter comptines et vire-langues en prêtant attention aux assonances, aux allitérations et à l’articulation en jeu.
  • Scander et dénombrer les syllabes phoniques d’un mot en respectant les variations régionales.
  • Reconnaître et discriminer une syllabe dans une liste de mots, dans un texte.
  • Trouver les mots pour produire de nouvelles rimes et assonances.
  • Pratiquer des opérations sur les syllabes de mots : enlever, ajouter, inverser, localiser, substituer (avec augmentation progressive de la longueur des mots à transformer).
  • Produire des pseudo-mots par combinaison de syllabes.
  • Isoler et discriminer un phonème dont l’articulation peut être maintenue (voyelle, /s/, /f/, /z/ etc.).
  • Localiser et coder la place d’un phonème dans le mot (première, deuxième… syllabe/ début, milieu ou fin de mot).
  • Distinguer des sons proches (f/v, s/ch, s/z, ch/f etc…).

Découvrir la fonction de l'écrit

  • Comprendre des textes écrits sans autre aide que le langage entendu.
  • Manifester de la curiosité par rapport à l’écrit. Pouvoir redire les mots d’une phrase écrite après sa lecture par l’adulte, les mots du titre connu d’un livre ou d’un texte.
  • Utiliser divers supports en relation avec des situations ou des projets
  • S’intéresser : regarder, feuilleter les écrits présents dans la classe (prénoms, imagiers, cahier de vie…).
  • Chercher des repères dans les caractéristiques du support.
  • émettre des hypothèses sur les écrits affichés dans la classe (prénoms, date…).
  • Reconnaître des écrits utilisés fréquemment dans le quotidien de la classe.
  • Se référer spontanément aux écrits présents dans la classe (mots, répertoires de comptines, textes, cahiers de vie, de littérature, de sciences…) en vue d’une utilisation particulière.
  • Expliquer la fonction et les usages des écrits utilisés les plus fréquemment en classe.
  • Reconnaître des écrits utilisés moins fréquemment ou liés à un environnement élargi (l’école, la famille, le quartier).
  • Différencier et catégoriser différents types de livres selon des critères de fonction (expliquer, raconter…), d’auteurs.
  • Différencier des types d’écrits et associer un écrit à un projet d’écriture ou de communication.
  • Proposer spontanément de recourir à l’écrit pour trouver ou transmettre une information.

Commencer à produire des écrits et en découvrir le fonctionnement

  • Participer verbalement à la production d’un écrit. Savoir que l’on n’écrit pas comme on parle.
  • Faire des propositions de fragment de l’information.
  • Faire des propositions de d’organisation du texte.
  • Evoquer le destinataire : ce qu’il sait, pense, croit, se demande.
  • Répéter à l’identique l’énoncé à écrire.
  • Utiliser des formats syntaxiques simples pour produire un énoncé qui peut s’écrire.
  • Ralentir son débit pour s’adapter au rythme de l’écriture en s’approchant du découpage de la chaîne parlée en mots.
  • Formuler ou reformuler son propos pour respecter les règles de l’écrit : négation (ne…pas), suppression de reprise pronominale (le loup, il…) etc.
  • Parler de ce qu’on « ne peut pas dire quand on écrit ».
  • Choisir le lexique de spécialité utilisé dans la classe et complexifier l’organisation syntaxique de son énoncé (compléments, relatives, conjonctives…).
  • Prendre en compte des phénomènes textuels de cohérence/cohésion dans le suivi du propos.
  • Demander des relectures.
  • Faire des propositions de corrections pour se rapprocher de la forme écrite (syntaxe, vocabulaire, concordance des temps).
  • Participer à l’écriture de certains mots.
  • Participer à la gestion de marques typographiques.
  • Utiliser des termes métalinguistiques (début, fin, phrase, mots, lignes, lettres) pour participer à la gestion de l’écriture.

Découvrir le principe alphabétique

  • Reconnaître les lettres de l’alphabet et connaître les correspondances entre les trois manières de les écrire : cursive, script, capitales d’imprimerie.
  • Différencier dessins, écritures, graphismes, pictogrammes, symbole et signes.
  • Identifier son prénom en prenant des repères visuels (forme de majuscule, longueur, point sur un I, accent, graphie particulière comme le X ou le H, dernière lettre, trait d’union…).
  • Identifier des mots, en prenant appui par exemple sur la longueur en sachant qu’elle correspond à la longueur de l’énoncé oral.
  • Identifier des mots, en prenant appui par exemple sur les lettres et leur ordre puis, en fonction de la lettre, en grande section, sa valeur sonore.
  • Faire correspondre les trois écritures en tracé manuscrit et sur traitement de texte. Passer d’une écriture à une autre : capitale d’imprimerie, script et cursive.
  • Reconnaître et nommer la majorité des lettres de l’alphabet.
  • Marquer l’espace entre chaque mot pour écrire un titre, une phrase.
  • Utiliser le lexique qui permet de nommer les unités de la langue : mot, lettre, syllabe, son, phrase, texte, ligne, majuscule.
  • Décomposer le mot en syllabes, en isolant la syllabe qu’il écrit, en énonçant le nom de la lettre et sa valeur sonore.

Commencer à écrire tout seul

  • Ecrire son prénom en écriture cursive sans modèle.
  • Copier à l’aide d’un clavier.
  • Ecrire seul un mot en utilisant des lettres ou groupes de lettres empruntés aux mots connus.
  • Produire un tracé avec une intention.
  • Prendre des repères dans l’espace feuille.
  • Gérer l’espace graphique (aller de gauche à droite et maintenir un alignement).
  • Adopter une posture confortable.
  • Tenir de façon adaptée l’instrument d’écriture.
  • Tracer chaque lettre.
  • Enchaîner plusieurs lettres.
  • Enchaîner plusieurs lettres en ne levant qu’à bon escient l’instrument d’écriture.
  • S’exercer à des transcriptions de mots, phrases, courts textes connus, à leur saisie sur ordinateur.
  • Essai d’écriture de mots
  • Produire des suites de lettres : pseudos lettres ou (et) des lettres sans valeur sonore.
  • Utiliser le nom des lettres pour encoder un mot : par exemple KKO pour cacao.
  • Utiliser des mots connus mémorisés ou retrouvés dans les outils de la classe (affichages, répertoires de mots, textes de référence…).
  • Utiliser un morceau de mot connu.
  • Utiliser un code quel qu’il soit : un phonogramme « j’ai dessiné une dent pour faire le son [an] » ; une lettre (o pour écrire « mo ») qui a la valeur symbolique d’unité entendue dans la prononciation du mot.
  • Encoder un mot en prenant appui sur la syllabe : par exemple AAE pour malade.
  • Encoder un mot en prenant appui sur la syllabe et le phonème : FOTO pour écrire « photo » ; LIVER pour l’hiver.

Construire les premiers outils pour structurer sa pensée

Construire le nombre pour exprimer des quantités

  • Comparer des collections afin de familiariser les élèves avec les quantités.
  • Estimer des quantités de façon approximative.
  • Réaliser une correspondance terme à terme pour comparer.
  • Produire une collection de même cardinal qu’une autre.
  • Comparer des collections organisées de manière différente dans l’espace pour trouver celles qui sont équipotentes (qui ont le même cardinal), pour déterminer celles qui ont plus ou moins d’éléments qu’une collection donnée.

Stabiliser la connaissance des petits nombres

  • Constituer des collections.
  • Donner, montrer, prendre une quantité demandée d’éléments.
  • Constituer des collections avec comptage et compléter une collection
  • Constituer des groupements afin de réaliser des collections en réponse à une demande.
  • Constituer une collection en utilisant le comptage.
  • Composer, décomposer une quantité.
  • Dire le mot nombre correspondant au cardinal d’une collection proposée.
  • Dire le mot-nombre correspondant au cardinal d’une collection (précédemment dénombrée) à laquelle, en présence de l’enfant, l’enseignant ajoute ou retire un ou plusieurs éléments.
  • Verbaliser la décomposition du nombre.

 

Utiliser le nombre pour désigner un rang, une position

  • Garder en mémoire la position des objets.
  • Construire une suite identique à une suite ordonnée proposée.
  • Repérer et utiliser le rang d’un élément dans une suite ordonnée.
  • Placer un élément en connaissant sa position et en respectant le sens du parcours.
  • Placer un élément en connaissant sa position et en respectant le sens du parcours.

Construire des premiers savoirs et savoir-faire avec rigueur

 

  • Acquérir la suite orale des mots-nombres.
  • Dire la suite orale des mots-nombres de un en un, à partir de un puis d’un autre nombre.
  • Dire la suite orale des mots-nombres en avançant de deux en deux.
  • Dire la suite orale des mots-nombres en reculant pour les dix premiers nombres.
  • Écrire les nombres avec les chiffres.
  • Associer le chiffre correspondant à un motnombre énoncé (jusqu’à10).
  • Tracer chacun des chiffres.
  • Associer une représentation figurée à une quantité dénombrée (constellations de dés, configurations de doigts, cartes à points…).
  • Associer le nombre écrit correspondant à une quantité dénombrée (jusqu’à 10).
  • Dénombrer
  • Utiliser la perception globale pour quantifier.
  • énumérer : prendre en compte chaque unité d’une même collection sans en oublier ni pointer deux fois la même.
  • Utiliser le dernier mot nombre cité pour exprimer la quantité de la collection (mémoire de la quantité).
  • Dénombrer les quantités jusqu’à dix.
  • Construire des collections.

Explorer des formes, des grandeurs, des suites organisées

 

  • Reconnaitre globalement des solides par la vue et par le toucher.
  • Reconnaitre globalement des formes planes par la vue.
  • Reconnaître, distinguer des solides puis des formes planes.
  • Appréhender les objets selon le critère d’une grandeur particulière (sa longueur, sa masse ou son volume).
  • Comparer deux objets selon une seule de ces grandeurs (lorsque cela est possible) en ayant recours à un troisième objet de référence pour pouvoir faire cette comparaison : ranger des tours de cubes empilés de la plus courte à la plus longue (domaine des longueurs).
  • Comparer deux objets selon une seule de ces grandeurs (lorsque cela est possible) en ayant recours à un troisième objet de référence pour pouvoir faire cette comparaison :trier des objets en plaçant les plus lourds sous une étagère et les plus légers sur cette étagère (domaine des masses).
  • Comparer deux objets selon une seule de ces grandeurs (lorsque cela est possible) en ayant recours à un troisième objet de référence pour pouvoir faire cette comparaison : trier des objets en plaçant les plus gros dans un grand carton et les plus petits dans une boîte (domaine des volumes).
  • Comparer deux objets selon une seule de ces grandeurs (lorsque cela est possible) en ayant recours à un troisième objet de référence pour pouvoir faire cette comparaison : trier des objets en plaçant les plus gros dans un grand carton et les plus petits dans une boîte (domaine des volumes).
  • Comparer deux objets selon une seule de ces grandeurs (lorsque cela est possible) en ayant recours à un troisième objet de référence pour pouvoir faire cette comparaison : choisir des formes en vue de recouvrir une surface (domaine des aires).
  • Appréhender la notion d’alignement.
  • Organiser des suites d’objets en fonction de critères de formes et de couleurs à partir d’algorithmes simples.
  • Reconnaître un rythme dans une suite organisée.
  • Continuer cette suite.
  • Inventer des « rythmes » de plus en plus compliqués.
  • Compléter des manques dans une suite organisée.

Agir, s’exprimer, comprendre à travers les activités physiques

 

  • S’engager dans l’activité dans la durée et explorer différents possibles, à partir d’objets manipulables.
  • Adapter son geste pour donner des trajectoires différentes à des projectiles variés et répondre aux consignes données.
  • Ajuster ses actions et ses déplacements en fonction de la trajectoire de l’objet qu’un autre lui envoie.
  • Trouver des manières de faire efficaces pour mieux atteindre les buts proposés et chercher à progresser en fonction des effets ou des scores obtenus.
  • Investir un espace aménagé et explorer différents cheminements ou différentes actions.
  • Proposer différentes solutions ou reproduire celles d’un autre, sur un parcours orienté, pour s’adapter aux obstacles rencontrés.
  • Enchainer, dans la continuité, une succession d’actions différentes en respectant les contraintes de réalisation ou les critères de réussite proposés.
  • Anticiper et mettre en œuvre un projet d’action en fonction des effets ou des résultats obtenus afin d’atteindre le but recherché.

 

  • S’engager dans l’activité et élaborer des itinéraires ou des actions en réponse à un aménagement donné.
  • Oser proposer, reproduire ou inventer des actions nouvelles, remettant en jeu les repères habituels.
  • Se risquer à des déséquilibres afin de réaliser des « acrobaties » et montrer à d’autres ses trouvailles, ses propres « exploits ».
  • Anticiper, réaliser, montrer à d’autres un projet de parcours, constitué de l’enchainement d’une courte séquence d’actions, se déroulant dans un espace orienté.
  • Utiliser des engins inhabituels, en cherchant à réguler les déséquilibres que ceux-ci occasionnent.
  • Trouver des moyens efficaces d’actions et de propulsion pour se déplacer dans un espace aménagé.
  • Piloter des engins, en prenant des repères sur le milieu, afin de réaliser des itinéraires précis, des trajectoires prévues.
  • Prélever des indices dans un espace plus large ou inconnu, prendre en compte des moyens de guidage ou d’orientation pour anticiper et réaliser un projet d’action.
  • Entrer dans l’eau et participer aux jeux proposés.
  • S’immerger totalement et ouvrir les yeux dans l’eau.
  • Abandonner les appuis plantaires pour se déplacer par appuis manuels ou se laisser flotter.
  • Se déplacer, tête dans l’eau, en s’aidant des bras et des jambes et explorer le volume aquatique.
  • Explorer différents possibles à partir d’inducteurs variés, matériels ou imaginaires.
  • Transformer son mouvement par l’exploration de contrastes de vitesses, d’énergies, de niveaux, de dissociations.
  • Inventer, apprendre et reproduire une courte phrase dansée, constituée d’une séquence d’actions et de déplacements qu’il a pu globalement mémoriser.
  • Inscrire ses actions et ses déplacements en relation avec les autres, dans un espace scénique commun orienté, dans le cadre d’un projet présenté à des spectateurs.
  • Accorder ses gestes et ses déplacements avec ceux des autres pour évoluer collectivement selon une disposition spatiale simple.
  • Synchroniser sa voix, ses frappés, ses gestes ou ses déplacements avec la pulsation, avec le tempo ou en relation avec des évènements sonores facilement perceptibles.
  • Anticiper les changements d’orientation ou de mode de groupement en fonction du support musical, tout en respectant la disposition spatiale.
  • Repérer la chronologie des actions ou des rôles dans différentes danses collectives, montrées ou transmises à d’autres.

 

  • S’inscrire dans des règles collectives afin d’atteindre, par des actions en parallèle, un but ou un effet commun.
  • Reconnaître son appartenance à une équipe donnée et à y exercer différents rôles complémentaires.
  • Se repérer dans un espace orienté pour s’opposer au projet d’un adversaire ou d’une équipe tenant simultanément un rôle antagoniste.
  • élaborer des stratégies individuelles ou collectives pour rechercher les manières de faire les plus efficaces.
  • S’inscrire dans des formes de jeu collectives visant à déplacer, à faire glisser, à porter le corps d’un autre ou un objet lourd ou volumineux.
  • Entrer en contact avec le corps d’un partenaire pour explorer différentes formes d’actions simples et mesurer les effets produits.
  • S’opposer à un adversaire, par la médiation d’un objet que celui-ci veut s’approprier ou défendre.
  • Organiser ses actions et ses saisies sur le corps de l’adversaire en fonction d’une intention précise ou d’une stratégie déterminée.

Agir, s’exprimer, comprendre à travers les activités artistiques

Dessiner

  • S’engager spontanément dans l’exploration libre, puis guidée, de différents outils et sur des supports variés.
  • Commencer à représenter ou à illustrer ce qu’il voit, ce dont il se souvient ou ce qu’il imagine.
  • Faire des choix d’outils et de procédés en fonction d’une intention donnée.
  • S’exprimer sur sa production, sur celle d’un autre ou à propos d’une œuvre d’artiste.
  • Commencer à mettre en mots ce qu’il a voulu évoquer ou représenter.
  • Commenter les effets produits, et les situer par rapport à ses intentions initiales.
  • Contrôler et varier l’amplitude du geste pour s’adapter au format du support, produire des tracés de plus en plus diversifiés et plus précis.
  • Reproduire, assembler, organiser, enchaîner des motifs graphiques puis en créer de nouveaux.
  • S’exprimer sur ses propres tracés et nommer les éléments graphiques produits.
  • Repérer des motifs graphiques sur différents supports ou dans son environnement pour constituer un répertoire.
  • Commencer à mettre en mots ses procédures lors d’échanges entre pairs.
  • Commencer à décrire une organisation produite ou observée.

Réaliser des compositions plastiques planes ou en volume

  • Explorer et s’approprier différents médiums, outils et matériaux.
  • Faire des choix de médiums (craie, encre, peinture…), de matériaux, d’outils et de supports en fonction de son intention.
  • S’exprimer sur sa production et / ou ses découvertes.
  • Mémoriser et réinvestir un lexique approprié pour décrire les actions et / ou les effets produits.
  • Mettre en mots la relation entre ce qu’il a fait et ce qu’il souhaitait faire.

Observer, comprendre et transformer des images

  • Observer des images fixes et animées, dire ce qu’il voit, ce qu’il imagine.
  • Comparer pour commencer à classer en repérant les différences et les ressemblances entre des images fixes et animées selon des critères simples.
  • Commencer à établir et verbaliser des liens entre des images sélectionnées.
  • Entrer dans une lecture plus fine des images : lister les éléments narratifs et plastiques.
  • Classer des images en déterminant des critères simples.
  • Utiliser un lexique adapté pour décrire ce qu’il voit, dire son ressenti ou traduire sa compréhension.
  • Transformer des images en respectant une consigne.

Jouer avec sa voix et acquérir un répertoire de comptines et de chansons

  • Oser jouer avec sa voix seul ou en groupe pour reproduire un motif musical, une phrase (chanson, comptine).
  • Mémoriser des comptines et des chansons pour chanter en chœur avec ses pairs.
  • S’exprimer sur sa production et sur celles de ses pairs.
  • Enrichir son bagage lexical spécifique au travers des chants et le réinvestir dans d’autres contextes.

Affiner son écoute

  • Mobiliser son attention lors de moments d’écoute.
  • Faire des propositions musicales enrichies par les écoutes.
  • Développer un vocabulaire pour nommer les paramètres du son.
  • Réinvestir le vocabulaire acquis lors des diverses activités de production

Explorer les instruments, utiliser les sonorités de son corps

  • Explorer différents instruments de musique, des objets sonores, les trier, les catégoriser (type de timbres et durée du son…).
  • Explorer son corps au travers de percussions corporelles.
  • Faire le lien entre le geste et le son, le maîtriser en vue de produire un son attendu.
  • S’exprimer sur sa production et sur celles de ses pairs.
  • Développer un vocabulaire musical des actions liées au geste producteur ou caractérisant les principes sonores.

Pratiquer quelques activités des arts du spectacle

  • Oser mettre en jeu son corps avec et face aux autres : en imitant ce que fait l’enseignant, un artiste ou un pair, en inventant ou en assemblant des propositions après avoir fait un choix.
  • Occuper un espace et y évoluer.
  • Transformer ses façons usuelles d’agir et de se déplacer.
  • S’inscrire dans l’espace et le temps d’une production collective.
  • Devenir un spectateur actif et attentif.
  • Témoigner de sa sensibilité à la portée poétique et esthétique du mouvement.
  • Exprimer intentionnellement des émotions par le visage ou par le corps.

Explorer le monde

Stabiliser les premiers repères temporels.

  • Associer les moments de la journée avec des activités régulières de la classe.
  • Dire ce qu’on a fait avant et après une activité.
  • Se repérer dans les premiers éléments chronologiques sur un temps court (la demi-journée) et utiliser correctement les mots « matin », « apres-midi », « soir ».
  • Utiliser correctement les mots « jour » et « mois ».
  • Connaitre la suite des noms des jours, de la semaine et savoir dire « celui qui précède » et « celui qui suit » un jour donné.

Introduire des repères sociaux et consolider la notion de chronologie

  • Utiliser des marques temporelles dans le langage, notamment pour situer ce dont on parle par rapport au moment où l’on parle (hier, aujourd’hui, demain, plus tard…).
  • Utiliser les formes des verbes adaptées (présent, futur, passé) même si la conjugaison exacte fait encore défaut.
  • Utiliser le vocabulaire adapté pour traduire une relation entre deux faits, deux moments : avant, après, pendant, bien avant, bien après, en même temps, plus tôt que, plus tard, dans deux jours.

Sensibiliser à la notion de durée.

  • Utiliser divers outils (comptage régulier, sablier, horloge…) pour comparer des durées.

Faire l'expérience de l'espace

  • Se repérer dans l’espace de la classe.
  • Identifier les espaces communs de l’école (salle de classe, salle de jeux, couloirs, dortoir, salle de restauration, cour…) et s’y déplacer en autonomie.
  • Se déplacer en respectant des règles ou consignes.
  • Utiliser des locutions spatiales en particulier celles fondées sur des oppositions : sur/sous, dedans/dehors, à côté de/loin de….
  • Reconnaître et utiliser des représentations d’espaces connus.

Représenter l'espace

  • Coder des déplacements, des emplacements sur un « plan » connu ou une photographie d’un espace vécu (salle de classe, salle de jeux, cour de récréation…).
  • Repérer sa droite et sa gauche.
  • Décrire des positions dans l’espace : positions par rapport à soi ; positions relatives de deux objets ou deux personnes l’un(e) par rapport à l’autre.

Découvrir différents milieux

  • Se repérer dans une page et utiliser le vocabulaire usuel (haut et bas notamment, gauche et droite).
  • Parler d’espaces lointains (hors du vécu) en employant un vocabulaire adapté pour décrire des habitats, des monuments, des paysages (en fonction de ce qui a été travaillé en classe).

Mieux connaitre son corps

  • Situer et nommer quelques parties du corps sur lui-même.
  • Situer et nommer quelques parties du visage et du corps sur lui-même et sur une représentation.
  • Lister les parties du corps nécessaires à une première représentation d’un être humain (tête, corps, bras, jambes, pieds, mains).
  • Situer et nommer les parties du visage, du corps et quelques articulations (cheville, genou, coude, hanche, épaule, nuque) sur lui-même ou sur une représentation.
  • évoluer de traces éparses à un dessin plus représentatif du corps humain.
  • Dessiner un être humain complet (pieds, jambes, bassin, torse, bras, tête avec éventuellement quelques détails sur le visage).
  • Dessiner un être humain complet avec des parties de son visage. Les membres commencent à prendre de l’épaisseur.
  • Se représenter avec un corps articulé en mouvement (en train de courir ou de sauter…).
  • Respecter les règles d’hygiène après invitation, avec l’aide de l’adulte.
  • Réaliser les premiers gestes qui garantissent son hygiène corporelle.
  • Demander de l’aide pour répondre à ses besoins physiologiques.
  • Gérer ses besoins physiologiques de façon autonome.
  • Réguler et anticiper ses besoins physiologiques pour ne pas arrêter les activités prévues.
  • énoncer les règles d’hygiène corporelle et de vie saine.
  • établir des premiers liens entre ce qu’il consomme et les conséquences possibles sur sa santé.

Découvrir le cycle de la vie

  • Reconnaître et nommer les animaux observés en classe et participer à l’entretien des élevages en fournissant la « nourriture » nécessaire, en assurant le nettoyage.
  • Savoir que les animaux ont besoin de se nourrir et de boire pour vivre.
  • Savoir que les animaux ont besoin de boire et d’une nourriture adaptée à leur régime alimentaire.
  • Savoir que les animaux ont besoin de respirer, de dormir.
  • Savoir que les animaux grandissent et se transforment.
  • Connaître les principales étapes du développement d’un animal (naissance, croissance, reproduction, vieillissement, mort).
  • Observer et repérer les naissances dans les élevages.
  • Savoir qu’en général, la reproduction animale nécessite un mâle et une femelle.
  • Associer des modes de reproduction à des types d’animaux : Le bébé se développe dans le ventre de la femelle.
  • Associer des modes de reproduction à des types d’animaux : Le bébé se développe dans un œuf, à l’extérieur de la femelle.
  • Savoir que chez certains animaux, les femelles peuvent avoir des bébés sans l’intervention d’un mâle.
  • Reconnaître et nommer les plantes observées en classe et participer à l’entretien des plantations en fournissant l’arrosage et l’entretien nécessaires.
  • Savoir que les plantes ont des besoins : eau, lumière et nourriture pour se développer.
  • Savoir que les végétaux sont vivants, que les plantes grandissent et se transforment.
  • Reconnaître les principales étapes du développement d’un végétal.
  • Etablir des premiers liens entre fleur, fruit et graine.

Utilisation, découverte, exploration de matière et de matériaux

  • Découvrir et manipuler des matériaux existants ou fabriqués en classe (ex : pâte à sel, pâte à tarte…).
  • Identifier quelques matériaux et les différencier en grandes familles (les papiers, les cartons, les tissus, les pâtes…).
  • Trier, comparer des matériaux en fonction de caractéristiques physiques accessibles par les 5 sens (couleur, forme, taille, odeur, bruit, masse, texture, dureté) ou d’autres propriétés physiques (opaque, transparent, translucide ; attiré ou non par l’aimant ; perméable, imperméable…).
  • Connaître d’autres propriétés physiques des matériaux (perméabilité, magnétisme, transparence…).
  • Classer des objets selon le matériau qui les compose (manipulation) selon une propriété commune (formes, goût, texture…), selon leurs usages.
  • Repérer des transformations de matériaux sous l’effet de la chaleur (sécher, durcir, fondre…), de l’eau (mouiller, dissoudre…), de l’air (déplacer, gonfler…), d’actions mécaniques avec des mains (froisser, plier…) et avec des outils (découper, percer…).
  • Agir de manière raisonnée sur un matériau, choisir le bon matériau en fonction d’un besoin, d’un effet attendu, d’un projet.
  • Modifier une procédure si nécessaire pour l’adapter au résultat attendu.
  • Prendre conscience du caractère réversible (ou non) de certaines actions.
  • Lister les actions et l’ordre de réalisation, les transformations accomplies et les outils nécessaires.

Montages et démontages

  • Réaliser des montages de plus en plus complexes avec une intention repérable.
  • Réaliser des montages de plus en plus complexes avec une intention formulée.
  • Réaliser une construction, reconstituer un objet en disposant d’un modèle de référence qu’il peut manipuler ou observer.
  • Réaliser une construction, reconstituer un objet à partir d’un modèle représenté (photographie, dessin, schéma).
  • Réaliser une construction, reconstituer un objet à partir d’illustrations des étapes de la construction, de représentations avec différentes vues (en éclaté, en perspective, de plusieurs points de vue…).
  • Représenter par le dessin/schéma un montage qu’il a réalisé.
  • Réaliser des photographies caractéristiques des différentes étapes du montage.

Utilisation d'instruments, d'outils variés

  • Reconnaître les différents systèmes de fermeture des vêtements ou des chaussures (bouton, bouton-pression, fermeture éclair, lacets, bande autoagrippante…).
  • Découvrir la fonction d’usage (boutonner, attacher, fermer, fixer…) et réaliser les gestes adaptés (utiliser efficacement une fermeture à glissière, un boutonpression, etc.).
  • Reconnaître, identifier et nommer quelques objets parmi une famille d’objets.
  • Trier, comparer en fonction des usages.
  • Utiliser de manière raisonnée, choisir le bon outil en fonction d’un besoin, d’un effet attendu, d’un contexte d’utilisation.

Prévention des accidents domestiques

  • Identifier et nommer les risques liés à certaines activités ou à certains outils utilisés (chuter, se pincer, se couper, s’étouffer, s’électrocuter, se brûler…).
  • Adapter et justifier son comportement en fonction des risques identifiés.
  • Reconnaître certains produits toxiques ou dangereux et le justifier grâce aux indications visuelles présentes.
  • Alerter un adulte en cas de danger pour lui-même ou pour un camarade.

Pouvoir utiliser de façon autonome et adaptée les outils numériques présents dans la classe ou dans l’école.

  • Agir sur une tablette numérique (allumer, éteindre, choisir une application : l’ouvrir, l’utiliser et la fermer).
  • Choisir l’outil numérique qui convient en fonction d’un besoin (photographier, filmer, enregistrer la voix, copier du texte…).
  • Manipuler une souris d’ordinateur pour pointer un élément, cliquer sur un élément, déplacer un élément.
  • Repérer des lettres sur un clavier (ordinateur ou tablette).
  • Utiliser les touches de direction (haut, bas, gauche, droite) pour déplacer un personnage dans un jeu éducatif.
  • Copier, écrire à l’aide d’un clavier (ordinateur ou tablette) : son prénom, des mots, le titre d’un livre, des phrases, de courts textes.

Apprendre ensemble et vivre ensemble

Comprendre la fonction de l'école

  • Repérer les rôles des différents adultes, la fonction des différents espaces dans la classe, dans l’école et les règles qui s’y rattachent.
  • Entrer dans un rythme collectif : agir ou être attentif en même temps que les autres, prendre en compte des consignes collective, coopérer.
  • S’engager dans l’effort, persévérer, acquérir des habitudes de travail. Essayer, prendre des initiatives, faire des choix.
  • Se représenter, reformuler, expliciter des tâches ou des activités à réaliser. Percevoir la continuité entre les situations d’apprentissage et en identifier l’objet.

Se construire en tant que personne singulière au sein d'un groupe

  • Acquérir des principes de la vie en société, respecter l’égalité entre les individus et porter un regard positif sur les différences.
  • Participer à la réalisation de projets communs, apprendre à coopérer, partager, s’entraider. Prendre des initiatives et des responsbilités au sein du groupe.
  • S’approprier, respecter puis élaborer collectivement des règles de vie adaptées à l’environnement local.
  • Échanger, confronter son point de vue à celui des autres en respectant les règles de la communication et de l’échange.
  • Développer une estime de soi, identifier, exprimer verbalement ses émotions.

Retrouvez aussi les programmes du Cycle 2 et du Cycle 3 !

Inscris-toi à ma lettre pour ne manquer aucun article ♥

2 COMMENTAIRES

    • Bonjour Delphine,

      Non pour le moment, je n’ai pas réalisé de fichiers téléchargeables. Je suis en train de rédiger ceux du cycle 3 et réfléchirais ensuite si oui ou non je reprends le boulot entrepris pour en faire des documents. Merci pour tes encouragements en tout cas !

    REPONDRE

    Entrez votre commentaire !
    Entrez votre nom ici