Sensibiliser au harcèlement simplement

Lors d’une animation en discipline positive, j’ai pu tester l’activité de Willy qui invite les enfants à réfléchir sur l’impact de commentaires blessants sur les autres et donc s’interroger sur le harcèlement. Ayant trouvé cette activité très intéressante, je l’ai proposée à mes élèves. Voici mon témoignage et ma mise en place.

activité de Willy

L’objectif de la séance

Mené dans le cadre de l’EMC, l’objectif de la séance est de comprendre les conséquences des commentaires blessants sur les autres et donc de réfléchir à d’autres manières d’interagir.

Le matériel nécessaire

Pour cette activité, vous n’aurez besoin que d’un visage dessiné. Pour vous faciliter la tâche, vous pouvez imprimer le document que je vous propose en fin d’article. Dans ma classe, chaque enfant a eu un portrait et j’avais un grand portrait pour bien montrer à tous devant. Aucun autre matériel ne sera nécessaire.

La présentation

Dans un premier temps, il faudra présenter Willy à vos élèves. Dans mon cas, Willy est un garçon qui dans son ancienne école a reçu pleins de commentaires blessants voir d’insultes. Je ne voulais pas que Willy soit assimilé à un élève de notre école, c’est pourquoi j’ai dit qu’il était dans une autre école. Mais finalement peu importe l’histoire que vous créerez autour de Willy.

L’activité

Le portrait de Willy dans la main, vous demanderez aux élèves de vous dire des exemples de commentaires blessants qui ont pu les blesser dans le passé. Cela pourra également être des actes méchants. A chaque exemple prononcé, il faudra froisser une partie de la feuille. Même si les élèves sont un peu frileux au début, ils vont vite trouver pleins de commentaires blessants qu’ils ont reçu. Il faudra donc penser à froisser doucement la feuille jusqu’à en faire une boule de papier.

activité de Willy

A ce stade de l’activité, il faudra demander aux élèves comment ils pensent que Willy se sent. Un travail sur les émotions aura pu être fait en amont pour maitriser le vocabulaire parfois compliqué.

Dans un deuxième temps, j’ai dit à mes élèves que Willy allait arriver dans notre école. Que pouvait-on bien lui dire pour qu’il se sente mieux? A eux de vous donner de nouveaux exemples. A chaque proposition, défroisser le visage de Willy jusqu’à ce que la feuille soit complètement plate. Il faudra alors questionner les enfants: Comment pensez-vous que Willy se sent maintenant? Les élèves répondront surement que Willy se sent mieux que dans son ancienne école. S’ils ne font pas de remarques par rapport aux froissures que l’on peut toujours lire, il faudra les y emmener. Mes élèves ont appelé ça des cicatrices.

activité de Willy

La finalité

Un débat pourra alors s’instaurer sur l’impact des mots sur les autres. Dans ma classe, j’ai décidé d’afficher Willy au mur. Ainsi, si un comportement inapproprié arrivé, je pourrai rappeler facilement à l’élève cette activité et l’importance de bien choisir ses mots et ses actes. Et l’affichage pourra aussi servir à demander à un élève s’il pense vivre une journée comme Willy et ce qui l’aiderait à se sentir mieux.

Mes observations

Les élèves ont adoré l’activité. Les cicatrices visibles sont très parlantes pour eux et plusieurs parents m’ont fait un retour sur cette activité. Je pense refaire cette activité chaque année puisqu’elle peut être compréhensible par des petits et par des grands. Il suffira d’adapter les mots.

Connaissiez-vous cette activité? Pensez-vous la mettre en place dans votre classe?

1 COMMENTAIRE

REPONDRE

Entrez votre commentaire !
Entrez votre nom ici