Enseigner à des enfants de foyer ou de l’ERPD

Accueillir des enfants de foyer ou de l'ERPD

Enseigner dans une école particulière

Nous le savons tous, il existe de grandes différences entre les écoles de France. Il n’est pas possible de comparer une école de campagne isolée, une école de campagne, une école de ville ou encore une école située en REP ou REP+. Depuis que j’enseigne, j’ai eu la chance de pouvoir évoluer auprès d’un public divers. J’ai enseigné en classe unique de maternelle dans un petit village de campagne. J’ai ensuite enseigné dans une école de ville pour terminer dans une école de ville classée REP. C’est de celle-ci dont je vais vous parler.

Spécificités de l’école

L’école dans laquelle j’enseigne est une école élémentaire en réseau d’éducation prioritaire (REP) de 14 classes. Il y a donc plusieurs classes de chaque niveau et bien entendu également des classes à double niveaux. L’école a également une section bilingue. Il y a donc 9 classes pour la partie monolingue ( deux classes de CP à 12, une classe de CP/CE1 à 12, un CE1, un CE1/CE2, un CE2/CM1, un CM1, un CM1/CM2 et un CM2) et pour la partie bilingue, 5 classes (un CP, un CP/CE1, un CE1, un CE2 et un CM1/CM2).

Outre la spécificité du bilinguisme, l’école accueille de foyer et de l’ERPD. C’est de cette spécificité là que je voulais vous parler plus précisément aujourd’hui.

Les enfants de l’ERPD

L’école régionale du premier degré est une école initialement destinée aux enfants des populations nomades ou aux enfants dont les parents sont amenés à voyager très souvent pour leur travail. Les enfants de familles dispersées ou en difficultés financières momentanées sont aussi accueillis.

L’ERPD dispose d’un internat. Les enfants sont donc scolarisés dans notre école la journée, récupérés le midi et le soir par les éducateurs afin de manger et dormir à l’internat. Le week-end, ils peuvent retourner chez leurs parents.

Le foyer

Le foyer est un placement judiciaire à contrario de l’ERPD. Tout comme les enfants de l’ERPD, ils sont cherchés le midi et le soir par leurs éducateurs pour aller manger et dormir. Ils ne voient pas toujours leurs parents et ne retournent en principe pas chez leurs parents le week-end.

Travailler avec eux

Je dirais que le travail scolaire pur n’est pas différent avec un enfant lambda et un enfant relevant d’une de ces deux structures. Ils sont simplement souvent différents sur un plan émotionnel et donc comportemental. Leur histoire personnelle joue véritablement sur leur affect. Ils peuvent donc être agités voir violents, inhibés et timides ou en grand besoin d’affection. Notre rôle à nous est d’arriver à jongler avec leurs différences et leurs besoins afin de les maintenir dans les apprentissages. De leur histoire peut découler des difficultés scolaires que l’on tente de combler au maximum. Cependant, les enfants lambda peuvent également avoir des difficultés scolaires. Cela n’est donc pas spécifiques aux enfants du foyer ou de l’ERPD.

La dernière spécificité de mon école est qu’elle accueille un membre du RASED. Le RASED est souvent uns structure assez obscure et difficile à comprendre et à appréhender. Je vous proposerais bientôt un article vous présentant les divers acteurs de ce réseaux et leurs champs d’action.

REPONDRE

Entrez votre commentaire !
Entrez votre nom ici