Islande : Un road-trip dépaysant!

Islande: Un pays dépaysant - Reykjavik - Höfn - Akureyri

L’Islande: une ile dépaysante

Si vous me suivez sur Instagram, vous savez déjà que je suis partie une semaine en vacances en Islande. Vu l’engouement que mes story ont prises, j’ai décidé d’en faire un article dans lequel je vous dis tout !

Avant le départ

Pour commencer, nous regardions très souvent la température annoncée en Islande avant notre départ. Le jour de faire la valise, nous avons donc emmener chacun un pantalon de randonnée chaud, un legging chaud pour mettre en dessous, pull, sous pull, grosses chaussettes, veste et chaussures de randonnée. A cela, nous avons rajouté des crampons pour ne pas glisser. Nous partions avec Easyjet, nous n’avions donc qu’un bagage à main par personne. Nous avions également prévu notre roadbook avec adresse de l’hôtel, plan maps, durée, kilomètre car nous n’avions pas loué de GPS.

Premier jour : Keflavik – Reykjavik

Après avoir atterri, nous avons attendu une navette nous menant tout droit à notre loueur de voiture. Nous en avions réservé une pour la semaine afin de faire le tour de l’île. La voiture récupérée, nous sommes donc partis en direction de la capitale Islandaise : Reykjavik.

Après avoir déposé nos affaires à l’hôtel (Capital Inn), nous sommes allés à pied visiter.

L’hôtel se situe près de Perlan qui est à l’origine un réservoir où est stockée l’eau chaude géothermique d’Islande. Il comprend également un musée, une terrasse panoramique et un restaurant. Nous sommes simplement passé à côté pour aller plus au centre. Nous nous sommes laissés guidé par la vue au loin d’une majestueuse église luthérienne : Hallgrímskirkja. On peut monter au sommet pour 1000 ISK (environ 8€). Tous les quarts d’heure, vous entendrez la cloche sonner. Elle a un son particulier, mais je ne sais pas si c’est le cas de toute les églises luthériennes.

A partir de là, nous avons continué dans la rue Skólavörðustígur pour flâner dans les boutiques. En fait non, nous recherchions quelque chose de bien précis : Le Bæjarins Beztu Pylsur, comprenez « le meilleur hot dog de la ville ». Il a été élu en 2006 meilleur stand de hot dog d’Europe (et non du monde comme j’ai pu le dire sur Instagram). Bill Clinton est notamment venu y manger. Le hot dog coute 450 ISK. L’accueil a été super ! Pour tout vous dire, lorsque nous sommes arrivés il y avait bien une dizaine de personnes devant nous mais nous avons été servis en même pas 10 minutes !

Un petit tour du côté de Sólfarið qui est une sculpture en acier évoquant la silhouette d’un bateau viking et qui est l’un des monuments les plus photographié d’Islande. Il se faisait déjà tard, nous sommes donc retournés tranquillement à l’hôtel.

En tout ce parcours fait environ 10 km. Sans vent, cela est agréable. Il y a juste la montée vers Perlan qui est pentue mais sinon la route est bonne.

Deuxième jour : Reykjavik – Kirkjubæjarklaustur

Seljalandsfoss

Pour cette journée, nous avions prévu un parcours d’environ 270 kilomètres. Nous sommes donc partis vers 10h00 de l’hôtel pour rejoindre dans un premier temps Seljalandsfoss à 1h40 environ de Reykjavik.

Première étape et pas des moindres : vous trouverez une merveilleuse cascade derrière laquelle vous pouvez marcher. Attention cependant, car en hiver, les marches peuvent être glacées et enneigées et rendre la petite ascension périlleuse. Lorsque nous y sommes allés, le chemin était « CLOSE » mais tout le monde y allait alors pourquoi pas nous ? Nous ne sommes pas venus en Islande pour rien ! Un peu compliqué il faut le dire, mais nous y sommes parvenus ! Cependant, allez-y couverts car le vent peut dévier l’eau et donc vous éclabousser !

En tout cas, l’endroit est magnifique, et bien sûr touristique ! Qui veut dire touristique, veut dire : parking payant ! Mais petite astuce : Lorsque vous êtes sur la route numéro 1 et que vous vous dirigez vers Seljalandsfoss, il y a tout de suite un parking qui est pour le coup gratuit. Il ne vous faudra ensuite pas plus de 10 minutes pour rejoindre la cascade sur un petit chemin longeant la route.

Skogafoss

Nous nous sommes ensuite dirigés vers Skogafoss qui signifie « la chute d’eau dans la forêt ». Il s’agit d’une cascade située sur la rivière Skoga. L’histoire veut qu’un coffre d’or se trouverait derrière la cascade déposé par un viking. Un enfant trouva le coffre mais ne put en prendre qu’une poignée (exposée au musée de Skogar non loin de là). A l’Est de la chute d’eau, vous trouverez un escalier monumental (475 marches !) qu’il faudra gravir si vous souhaitez admirer la chute de plus haut ou voir la rivière d’où elle provient.

A cet endroit, nous avons la chance d’avoir un magnifique arc-en-ciel qui a rendu la visite encore plus magique. Quand l’on connait l’histoire, l’arc-en-ciel nous montrait-il le coffre ?

Islande

La plage de Reynisfjara

Pour terminer notre journée, nous nous sommes rendu sur la plage de Reynisfjara . Étonnante plage de sable noir, où vous trouverez également des colonnes de basaltes impressionnantes ! Attention, si vous y allez l’été, ne tentez pas de vous y baigner : Les courants y sont forts et les vagues impressionnantes ! Il paraitrait que l’eau est très froide et cela même en été ! Des panneaux vous rappelle ces précautions ! Vous apercevrez également deux rochers gigantesques debout dans la mer. L’endroit est magique. Si vous adorez entendre les vagues se déchainer contre les rochers, cet endroit est fait pour vous !

Kirkjubæjarklaustur

Pour finir cette première journée, nous nous sommes rendus à Kirkjubæjarklaustur pour rejoindre notre hébergement. Nous avons eu la bonne surprise de trouver à quelques mètres seulement de l’hébergement une cascade : Systrafoss. Nous nous y sommes donc aventurés mais comme pour la première cascade, attention car avec la neige, l’ascension est délicate. Mais tous ces efforts en valaient la peine : La vue était à couper de souffle et nous y avons trouvé Systravatn : un lac. Seul là en haut, c’était simplement magique malgré le vent. Des étendues d’herbes de part et d’autre de la chute d’eau, une vue magnifique et le silence !

L’hôtel, ou plutôt Guesthouse, n’était ni bien, ni mauvais. Situé dans une petite cabane en métal où il y avait 4 chambres, la nôtre comprenait une salle de bain privative. Cependant, si vous avez le sommeil léger passez votre chemin ou prenez des boules quies. Les murs ne sont pas épais ! L’accueil a cependant été bon et nous avions vu sur les chevaux.

Deuxième jour : Kirkjubæjarklaustur – Höfn

Svartifoss

Pour ce deuxième jour, nous prenons la direction de la petite ville de Höfn dans le sud de l’Islande. Nous devions en premier lieu nous arrêter à Svartifoss une nouvelle cascade, mais nous avons eu la bonne surprise d’avoir une zone payante avec caméra et sans indications particulière. Nous avons préféré donc ne pas nous y aventurer.

Jokulsarlon

Nous avons donc continué notre chemin vers Jokulsarlon. Signifiant littéralement « lagune du glacier », c’est l’un des lacs les plus connus d’Islande. D’un côté, vous pouvez voir un gros iceberg où vous pouvez parfois apercevoir des phoques, et de l’autre côté la mer avec sa plage de sable noir et des blocs de glaces échoués. L’endroit est magique également. Il faut s’y arrêter et prendre le temps de s’asseoir afin d’observer l’eau. Nous avons pu y apercevoir quelques dos de phoques au loin, mais ce jour-là ils n’avaient pas envie de venir plus près.

Höfn

Après la merveilleuse étape de Jokulsarlon, nous avons donc rejoint notre Guesthouse pour la nuit dans la petite ville de Höfn. Après avoir repéré l’endroit où nous irons dormir, nous nous sommes aventurés dans la petite ville de Höfn. C’est une ville tournée vers la mer et la pêche. Ce jour-là, il y avait beaucoup de vent et le ciel n’était pas vraiment bleu, nous n’avons donc pas exploré tant que ça. Le soir nous avons mangé dans un endroit qui ne paye pas de mine de l’extérieur mais qui à l’intérieur regorge de mignonnerie. Il s’agit du Hafnarbuðin. Ne vous attendez pas à une carte gastronomique (d’ailleurs ce n’est pas ce que nous recherchons) mais plusieurs types de sandwich et de burgers le tout très bien servi.

Pour terminer, repos dans notre Guesthouse : Dilkness Guesthouse. Nous avons été accueillis semble-t-il par le fils de la propriétaire qui nous a rejoint plus tard. L’endroit est constitué de deux chambres avec salle de bain et cuisine commune. Et le soir, quelle ne fut pas notre surprise d’entendre notre téléphone vibrer nous annonçant une possibilité d’apercevoir des aurores boréales. Ni une, ni deux, nous nous habillons chaudement et sortons braver le vent pour essayer d’en voir. A l’œil nu rien, mais avec l’appareil, nous avons réussi à capturer un de ces phénomènes !

Troisième jour : Höfn – Egilsstaðir

Pour rejoindre Egilsstaðir, vous ne trouverez pas grand-chose d’intéressant. Nous n’avions donc pas prévu de pause touristique. Comme chaque jour, nous sommes partis sur les coups des 10 heures tranquillement. Et finalement nous avons été plutôt satisfait de ne rien avoir prévu car le temps a été compliqué ! Nous sommes partis avec du beau temps puis tout à coup tempête de neige, puis soleil, puis neige. Quand vous entendez que le temps est très changeant en Islande, je peux vous dire que c’est totalement vrai !

Par contre, nous avons eu la merveilleuse surprise de voir un phoque sur la route. Non pas sur la route, dans l’eau près de la route ! Dans une embouchure de la mer, il y avait au loin une masse au plein milieu de l’eau qui a attiré mon attention et il s’agissait bien là d’un phoque ! Nous nous sommes arrêtés pour le prendre en photo, le moment était splendide ! On aurait dit qu’il posait pour les photos ! Dommage qu’il n’est pas été un tout petit peu plus près !

Après ce beau moment, nous reprenons la route avec ce temps toujours changeant pour arriver dans la ville sous une tempête de neige ! Concernant l’hôtel, le guesthouse, appelez ça comme vous le voulez, ne vous fiez pas à l’extérieur qui ne donne absolument pas envie d’y rentrer (comme toutes les guesthouse finalement).

Quatrième jour : Egilsstaðir – Akureyri

Pour ce quatrième jour, nous avions prévu dans un premier temps une cascade mais comme le temps était encore une fois très changeant, nous avons préféré ne pas nous y arrêter et avancer.

Nous nous sommes cependant arrêtés à Myvatn. Myvatn est une petite ville où se trouve un lac du même nom mais également des sources chaudes. Construite en 2004, cette source est chaude est bien moins connue que le Blue Lagoon mais parait-il qu’elle soit beaucoup moins fréquentée et moins cher également.

Après vous être changé dans les vestiaires et avoir pris une douche, vous pouvez sortir et rejoindre les bains chauds. Ce jour-là, nous avions -7 degrés à l’extérieur, autant vous dire que nous avons fait la course pour rentrer dans l’eau ! Une fois dans l’eau, la magie opère, la vue est sublime, l’endroit magique mais cependant l’odeur catastrophique ! Une odeur d’œuf pourri embaume les bains du fait du souffre très présent. On s’y fait au bout de quelques minutes. Là-bas vous avez trois bains différents : un bain très chaud à 41 degrés, un autre qui je pense devait être à 38 degrés et un troisième qui est un peu plus froid et qui je pense devait être à 35 degrés.

Comme je vous le disais avant, le temps de l’Islande est très changeant et arrivés sous le soleil, nous sommes repartis sous la neige.

Nous sommes ensuite arrivés à Akureyri sous le soleil et avons visité la ville toujours à pieds. Après avoir laissé la voiture sur le parking de l’auberge de jeunesse nous sommes partis à la découverte de cette petite ville mais non des moindres : Il s’agit de la deuxième agglomération d’Islande. Nous sommes allés jusqu’au jardin botanique situé juste derrière le Junior College et devant l’hôpital de la ville. Très jolie petite ville.

Cinquième jour : Akureyri – Laugarbakki

Pour cette journée, nous n’avions pas soulevé d’endroits spécifiques à aller voir. Nous nous sommes donc laissés porté par la route jusqu’à Laugarbakki. Sur la route, vous aurez toujours de beaux paysages à voir mais à vrai dire au bout de quelques jours de routes, cela devient un peu monotones. Vous avez l’impression de voir toujours la même chose. Tout est tout de même très joli et le temps changeant permet d’apprécier différemment. Nous avons rejoint la petite ville de Laugarbakki. 43 habitants seulement et un immense hôtel. Très bel hôtel, bel accueil, beaux services, belle chambre. Je vous recommande cet hôtel dans lequel le petit déjeuner est vraiment excellent !

Sixième jour : Laugarbakki – Reykjavik

Nous voilà déjà presque à la fin de notre périple et nous retournons donc doucement vers Reykjavik. Le temps est assez bon, les routes sont bonnes, le chemin se fait donc facilement. Nous laissons à nouveau la voiture proche de l’hôtel (le même que le jour de notre arrivée) et nous partons à pieds vers le centre-ville. De là, je souhaitais voir le phare « Grotta ». Cependant, nous n’y arriverons jamais. Le vent était horrible et souvent à contre-sens et nous n’avons pas eu le courage d’aller jusqu’au bout !

En revanche, nous avons fait un petit crochet pour aller manger un burger dans un endroit que l’une d’entre vous m’avait conseillé : Hamborgarabúlla Tómasar. L’endroit est atypique. Vous rentrez dans une petite bicoque où seule une dizaine de places assise est disponible. Sur les murs des journaux, des photos, des dessins d’enfants et des mots laissés par les clients. Adeptes de burger, ils étaient vraiment excellents. Dommage pour les frites qui n’étaient pas maison. Mais je vous le recommande si vous passez par là-bas ! Après cela, nous sommes revenus à l’hôtel exténué de la marche, du vent et des journées déjà passées en Islande.

Septième jour : Reykjavik – Keflavik

Le jour du départ est arrivé. Après le petit déjeuner de l’hôtel et les valises bouclées, nous prenons la voiture direction Keflavik et l’agence de location de voiture. Après les vérifications nécessaires qui ont été très rapide, nous avons pris la navette en direction de l’aéroport.

  • Ne pas prendre en compte l’extérieur des bâtiments qui ne sont quasiment pas entretenus.
  • Attention au vent si vous vous arrêtez en bordure de route.
  • Le temps est changeant donc maintenez votre vigilance.
  • Contrairement à ce que nous pouvions penser, les stations d’essences sont assez nombreuses.
  • The Capital Inn – Sudurhlid 35D – 105 Reykjavik
  • Klausturhof – Klausturvegur 1-5 – 880 Kirkjubæjarklaustur
  • Dilksnes Guesthouse – Dilksnes -781 Höfn
  • Lyngas Guesthouse – Lyngási 5-7 – 700 Egilsstaðir
  • Akureyri H.I. Hostel – Stórholt 1 – 603 Akureyri
  • Hótel Laugarbakki – Laugarbakki – 532 Laugarbakki

4 COMMENTAIRES

  1. Un plaisir de lire ces quelques lignes retraçant votre voyage ! Cela permet de découvrir des endroits différents de ce que j’ai fait. Je te rejoins sur le côté dépaysant :).
    Bonne reprise !

    • Ma classe :: PS
  2. je suis aussi allée la bas il y a 7 ans. mon endroit préféré a été Myvatn et son lac, sa réserve naturelle !! que du bonheur. voyage inoubliable selon moi !
    allez y

    • Ma classe :: CE2,CM1

REPONDRE

Entrez votre commentaire !
Entrez votre nom ici